Ecouter la radio

radio

dter

calé sur le rap

  • 01:07

    Kid Cudi, JAY–Z

    Guns Go Bang

  • 01:03

    Smokepurpp, Lil Pump

    Nephew

  • 00:58

    Lil Nas X

    DONT WANT IT

  • 00:51

    Smeels

    Cachemire

  • 00:48

    Kodak Black, Rod Wave

    Before I Go

  • 00:37

    Passi

    Le maton me guette

écouter la radio

--:-- --:--

DTER — 2021

WOLUWE-SAINT-LAMBERT JJJY DYNAMIC TAMTAM


DTER est un projet du Service Jeunesse de la commune de Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles, Belgique) à l'initiative d'Eric BOTT, Échevin de la Jeunesse, des Sports, de la Vie Associative et de l'Emploi de Woluwe-Saint-Lambert.

← Retour

808s & Heartbreak, quand Kanye West change l'Histoire

« Les gens considèrent My Beautiful Dark Twisted Fantasy comme un de mes meilleurs albums, mais 808s & Heartbreak est tellement meilleur et plus fort ». Ces mots, ce sont ceux de Kanye West en 2015 dans une interview accordée à SHOWStudio. Pas convaincus ? Vous allez l’être. On revient ensemble, 13 ans après sa sortie, sur l’un des albums qui a le plus influencé le rap de la dernière décennie.

Eté 2007. Kanye West est l’une des plus grandes stars du hip-hop mondial. Après le succès de ses deux premiers albums studios, Graduation le propulse au rang de popstar, notamment grâce au tube Stronger. Graduation est un album très coloré, aux sonorités joyeuses et entrainantes. Kanye pète la forme et écrase 50 Cent dans les charts suite à leur clash des derniers mois.

Tous les voyants sont donc au vert pour Kanye West. Et c’est à ce moment-là que tout se complique. Alors qu’il est en pleine tournée, sa mère, Donda, décède à 58 ans d’une presque banale opération chirurgicale. Une mère dont il était très proche, en témoigne le titre Hey Mama sur son 2ème album, deux ans auparavant, une véritable déclaration d’amour.

 
Un décès aussi brutal que tragique pour le chanteur. Et pour que les choses s’empirent encore un petit peu, quelques mois plus tard, sa fiancée de l’époque, Alexis Phifer, met fin à leur relation de plusieurs années. On vous fait donc le topo : sa maman vient de brutalement décéder, sa fiancée le quitte, tout cela au moment où il goute enfin au succès planétaire.

C’est dans ce cocktail d’émotions que va naitre 808s & Heartbreak à la fin de l’été 2008. Dans une période où certains lui ont probablement conseillé de prendre du recul et du temps pour lui, Kanye West décide à l’inverse de foncer en studio pour extérioriser ses émotions. Au menu, on retrouve donc les trois grands points évoqués un peu plus haut : le deuil, la déception amoureuse et la solitude. On est loin, très loin, de l’ambiance colorée de Graduation. Pourtant, 808s & Heartbreak ne sort seulement qu’un an après.


Ici, Kanye West fait un album pour lui, totalement différent de ses premiers opus. « Je voulais faire un album centré sur les mélodies pour pouvoir m’exprimer. Que les gens ne sachent pas si c’est du rap ou pas. Qu’ils ne sachent pas ce que c’est » déclarera-t-il plus tard. Il faut comprendre qu’à l’époque, on est loin d’une scène rap qui chante ses failles. En 2008, les codes de la scène mainstream tournent encore parfois autour du cliché des gros muscles. Kanye West n’est bien sûr pas le premier à oser parler de sa fragilité mentale, de sa détresse amoureuse. Mais il est le premier à le faire dans cette époque-là, à une telle échelle, dans une scène rap grand public qui avait parfois tendance à mettre ces sujets de côté.

 

On retrouve donc dans la tracklist des morceaux comme Say You Will, Heartless, ou encore Love Lockdown sur la rupture amoureuse, Coldest Winter ou Pinocchio Story sur le décès de sa mère.

Quelques sons parlent aussi de la solitude qu’apporte la célébrité. Welcome To Heartbreak a par exemple été écrit après que Kanye ait discuté avec son ami et producteur Dave Sirulnick. Celui-ci lui a montré une photo de ses enfants et sa famille. Kanye, alors fraichement séparé, sans enfants, dont la mère était décédée, a expliqué qu’il s’était alors senti « comme un ado jaloux. J’étais envieux. J’ai compris que je voulais vraiment une famille ». Situation retranscrite d’ailleurs dans les premières lignes de la chanson, pour finalement se rendre compte qu’en cherchant la Good Life, il était passé à côté de ce qui comptait vraiment.


 

En septembre 2008, Kanye se lance donc dans la préparation de l’album, qui sortira seulement trois mois plus tard. Un processus donc très rapide. En écoutant l’album, on pourrait imaginer un Kanye qui s’isole dans une cabane perdue dans les bois au milieu de l’hiver pour écrire sa peine. Dans les faits, on est loin de ça. Kanye West va notamment composer l’album à Hawaii, et il va bien s’entourer, comme d’habitude. Hawaii, dont le préfixe téléphonique est d’ailleurs le 808, mais Kanye a toujours déclaré que cela n'avait pas joué dans le choix du nom de l'album.

 

Le 808, il correspond en fait au Roland TR-808, une boite à rythme conçue dans les années 80, que Kanye West utilisera majoritairement pour construire les rythmiques de l’album. L’autre instrument majeur de l’album, qui va énormément faire débat à l’époque, c’est bien sûr l’auto-tune.

 

Kanye sur l’Auto-Tune : « C’est la critique qui fait douter les gens. Moi je trouve ça fun »

 

A l’époque, il y a débat sur son utilisation. Sa sonorité est bizarre, robotique, certains le voient comme un moyen de triche pour ceux qui ne sauraient pas chanter, ou rapper.  En 2009, Jay-Z sortira d’ailleurs D.O.A (Death of Auto-Tune), paradoxalement sur une idée de Kanye West, sur la surabondance de l’Auto-Tune dans le rap. Jay-Z s’expliquera d’ailleurs en disant qu’il ne visait pas tous les rappeurs qui l’utilisaient, que « certains, dont Kanye, le faisaient très bien ». Aujourd’hui, ça sonne vieux con, mais cet épisode montre bien l’hostilité d’une part de la société au concept même de l’Auto-Tune. Le temps aura finalement donné raison à Kanye.

 

Kanye West a donc fait le choix d’utiliser l’Auto-Tune sur tout 808s & Heartbreak. Cette envie a débarqué sur la tournée de Graduation. Sur scène, Kanye performait notamment le tube Good Life, en featuring avec T-Pain, connu pour son utilisation de l’Auto-Tune. Sauf qu’en tournée, T-Pain n’est pas là. Kanye fait donc le choix de chanter la partie de T-Pain, avec l’Auto-Tune, et « trouve ça super fun ».



Kanye West prendra d’ailleurs une position très claire dans ce débat : « j’utilise l’Auto-Tune parce que j’aime ça et je m’en fous de ce qu’en pensent les autres. Moi, je trouve ça fun». Il fera une comparaison entre les critiques sur l’auto-tune et la couleur rose : « des mecs peuvent aimer cette couleur jusqu’à ce qu’on leur dise que « ça fait gay ». Du coup, ils diront qu’ils n’aiment pas le rose. C’est la critique qui les pousse à penser de la sorte et qui remet en question leur personnalité, pas la couleur en elle-même. Tout le monde nait confiant mais on vous enlève cette confiance par la critique ».

 

Clique

 

Comme dit précédemment, Kanye West s’est bien entouré pour composer l’album. Aux manettes, on retrouve l’inévitable No I.D., son producteur fétiche. No I.D. qui lui filera d’ailleurs la prod. de Heartless, qui était pourtant prévue pour l’album Blueprint 3 de Jay-Z. Kanye l’a entendue, l’a voulue, il l'a eue. C’est aussi simple que ça.



Autre invité remarqué : Kid Cudi. Sur le morceau Welcome To Heartbreak, évidemment. Mais au-delà du featuring, Cudi a eu une grosse influence sur le discours de 808s & Heartbreak. A l’époque, les deux ne se connaissent pas encore vraiment. Kanye entend la mixtape A Kid named Cudi, dans laquelle Cudi parle beaucoup de solitude et de détresse mentale. Cela touche Kanye, qui le fait venir à Hawaii pour l’aider sur l’album. Au final, Cudi a co-écrit 4 sons sur 808s : Welcome To Heartbreak, Heartless, ParanoidRoboCop. Cet album marque donc le début d’une longue collaboration entre les deux artistes, qui continue encore aujourd’hui.

 

Autre collaboratrice importante sur l’album : la chanteuse Esthero, tant au niveau de l’écriture que de l’ambiance. Elle co-écrit Love Lockdown, Street Lights & RoboCop.

 

« Soit cet album va changer le game, soit les gens vont le détester » 

 

Après avoir travaillé en coulisses, Kanye West est prêt à faire découvrir au monde la rupture totale avec ses anciennes sonorités. Il va lancer l’ovni 808s & Heartbreak aux MTV Video Music Awards 2008 en débutant en live Love Lockdown, premier extrait de l’album. Le choc est immédiat. Kanye annonce que tout l’album sonnera comme cela. Le public est mitigé.



« Soit cet album va changer le game, soit les gens vont le détester », c’était l’état d’esprit de l’entourage de Kanye West comme l’a décrit plus tard Consequence. Pour le coup, les critiques étaient très mitigées. L’Auto-Tune était le centre du débat, Kanye chante, certains le voient comme un fou qui tente un album expérimental. Finalement, celui qui se posait le moins de question sur ses choix, comme souvent, c’était probablement Kanye West lui-même.

 

Finalement, l’album sera très très bien reçu. En janvier 2009, à peine deux mois après sa sortie, l’album est vendu à plus d’un million d’exemplaires rien qu’aux USA. Kanye a réussi.

 

« L’album de Kanye qui a le plus influencé le rap », Rolling Stones Magazine.

 

Au-delà de son succès immédiat malgré les débats, 808s & Heartbreak peut aujourd’hui se targuer d’être l’album de Kanye West le plus souvent cité comme influence par des rappeurs qui ont occupé la scène rap par la suite.  En tête de liste, on retrouve Drake. A l'époque, pas encore de conflit entre les deux. En 2009, Drake explique que Kanye West est « l’artiste qui a le plus influencé ma musique ». L’influence de 808s se remarque sur son premier album Thank Me Later, et encore plus sur sa mixtape So Far Gone, où le canadien reprendra d’ailleurs l’instrumentale de Say You Will, l’ouverture d’808s, pour son morceau Say What’s Real.



Say You Will qui a d’ailleurs été, à lui seul, repris ou remixé plus tard par des noms tels que Wiz Khalifa, Big Sean, Stormzy et donc Drake, notamment.

 

Juice WRLD a aussi présenté 808s comme une influence majeure : « Je devais avoir 7 ou 8 ans quand il est sorti. Je chantais Street Lights comme si j’avais une raison d’être triste. Kanye West est comme un voyageur du temps. Il a voyagé jusqu'en 2015, puis est retourné en 2008 pour sortir 808s ».



Parmi les autres admirateurs du projet, on peut citer Lil Uzi Vert ou encore Travis Scott. 808s les a influencés tant au niveau des sonorités, de l’usage décomplexé de l’Auto-Tune, qu’au niveau du discours, de l’introspection, de l’acceptation de ses propres failles et fragilités mentales. On peut être rappeur et parler de ses cicatrices, de sa souffrance, de sa détresse. Des artistes comme Franck Ocean ou évidemment Kid Cudi semblent bien aujourd’hui être des enfants d’808s & Heartbreak. C’est là où 808s & Heartbreak a marqué un vrai tournant dans le rap. Alors 808s & Heartbreak, meilleur album de Kanye West ou pas, le débat est lancé. Mais en termes d’influence sur tout un style musical, on peut difficilement faire mieux. Et ça, c’est l'humble Kanye qui le dit.


Le 06/09/2021 par Martin Meyer

Autres actus DTER

DTER — 2021

WOLUWE-SAINT-LAMBERT JJJY DYNAMIC TAMTAM


DTER est un projet du Service Jeunesse de la commune de Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles, Belgique) à l'initiative d'Eric BOTT, Échevin de la Jeunesse, des Sports, de la Vie Associative et de l'Emploi de Woluwe-Saint-Lambert.